Avr 22

Des petits bouts du musée des Arts Décoratifs de Paris

J’avais un stylo et un minuscule carnet (« zut j’ai oublié les couleurs »), mais j’aime bien le rendu.

Je suis donc passée rapidement…

…devant le portrait d’une dame dont il était impossible de lire le cartel…

EPSON MFP image
madame_coralsong.fr

 

…devant un joli papier peint jaune citron…

EPSON MFP image

papierpeint_coralsong

 

…et devant une potiche élégamment décorée de chrysanthèmes!

EPSON MFP image

chrysantheme_coralsong.fr

2
comments

Avr 22

Keane, et plein de mercis

Ceux qui me connaissent le savent bien: je suis une grande fan du groupe anglais Keane.
Mais si. La musique de la pub pour un yaourt de marde. Ou la BO d’un film de marde.
Oui oui.

EPSON MFP image

C’est grâce à leurs chansons, à un moment M de ma vie, que je me suis mise à dessiner pour moi.
Qu’est-ce que ça veut dire? Ca veut dire dessiner autre chose que mes rêves ou histoires favorites.
Dessiner mes émotions.
Et ça n’a rien à voir. C’est de l’art-thérapie, en somme.

Lorsque j’ai su qu’ils passaient sur Paris pour l’enregistrement de Perfect Symmetry, leur 3ème album, je voulais tellement, tellement leur montrer ce que j’avais crée grâce à eux. Alors j’ai attendu devant leur studio, j’ai donné des photocopies de mes gribouilles au directeur compréhensif… et quelques jours après, ils m’ont remercié sur leur site internet. C’était en 2008.

Tim Rice-Oxley aimait celui-ci, inspiré de Crystal Ball:

EPSON MFP image

 

Et Richard Hugues préférait celui de Early Winter:

EPSON MFP image

 

Mais il y en avait d’autres, et ils étaient « all great » d’après Richard Hugues.
Merci encore 🙂

 

Et puis la démo de leur premier single, Spiralling, sortit pendant les vacances d’été. Même si le titre faisait débat auprès des fans, j’avais scrupuleusement étudié les paroles, réfléchi sur mon expérience, etc.
C’est là qu’est venue une immense envie de créer un clip avec mes trois neveux: Esteban, Zia et Tao*.
La vidéo est un mélange de spontanéité enfantine (qui me donnait l’excuse de gribouiller comme une barbare, avec seulement des feutres ou des crayons), et du live blog du groupe durant l’enregistrement (Marlène Dietrich, le studio, etc).

 

Un clip officiel est sorti, mais mes potes préféraient le nôtre. Merci les gens du forum 🙂 et merci mes neveux, qui ont bien grandi depuis!

On en a fait un autre pour Untitled1, lors d’un concours officiel. Les paroles étant totalement barrées, c’est très psychanalytique! Oui bon y’a un coeur qui ressemble à un vagin, mais je sais juste pas dessiner les gens dans les coeurs! Blame me!   Merci Alex 🙂

 

 

Par la suite, Nannig, administrateur de Keane.fr, m’a demandé de faire un compte-rendu gribouillé avec Ayu sur le concert au Zénith de Paris. C’était mon premier grand concert, la première fois que je rencontrais mes futurs amis, la première fois qu’on me demandait une commande de ce genre…j’étais à la fois flattée et très intimidée. Merci Nannig 🙂

 

EPSON MFP image

J’aime bien l’aquarelle de la 1ère partie du concert : Ladyhawke.

Lorsque l’album Perfect Symmetry est sorti, leurs fans du monde entier ont fait comme à l’habitude: enregistrer des reprises des titres, puis les vendre pour aider un hôpital pour enfants de la région du groupe.
On a enregistré Black Burning Heart en français, traduit par mes soins avant qu’une « vraie » version française ne sorte…et j’ai chantonné sur un instrumental américain! C’était la première fois que des gens écoutaient ma voix chantée. Merci pour vos félicitations 🙂

Après cela, il fallait réaliser une pochette pour cet album dénommé Perfect Asymmetry…tout le monde vote ensuite pour sa préférée, et j’ai gagné.
Voici l’image non retouchée. Dans les triangles au fait, il y a quelqu’un!

 

EPSON MFP image

A l’époque je dessinais avec des feutres à l’eau, et je mélangeais avec de la flotte.

Pour info, le disque que tient la fille a un coeur ,qui tente d’aller au centre du disque.
C’est une référence à la chanson Perfect Symmetry :
« As the needle slips into the run-out groove,
Love, maybe you’ll feel it too ».

C’est une image compréhensible lorsqu’on visualise un tourne-disque. Vous savez, l’aiguille avance de plus en plus vers le centre du disque au fur et à mesure de l’écoute. L’auteur compare cette avancée avec une compréhension progressive de l’autre: la compassion, l’amour.
J’en ai même fait un t-shirt (un vrai)! Esquisse ci-dessous:

EPSON MFP image

 

Ah mais je ne me suis pas arrêtée là! Je me suis même essayée à la gravure!
Bon en même temps, j’écrivais un mémoire sur la gravure à cette époque là. J’ai donc pris un cours d’essai au Petit Palais à Paris.
Voici un bout de la plaque gravée. Bien évidemment, il est impossible d’effacer son erreur en gravure. Et surtout, le résultat apparaîtra à l’envers.

 

EPSON MFP image

Et le motif? Ben le motif… La batterie ; la guitare et le chant ; le piano et la composition (coiffure en forme de note). Allégorifiées, c’est à dire transformées en personnes humaines

EPSON MFP image

J’en ai imprimé quatre, donné trois, et j’ai gardé la première épreuve.

Oh mais je n’ai pas fini avec ce groupe. Déjà, j’ai fait quelques autres reprises chantées avec des amis musiciens – merci François 🙂
Mais de plus, quand on aime vraiment quelque chose, cela transcende le temps. C’est magique.

 

*C’est une blague. Un seul s’appelle Esteban.

0
comments